La conduite du changement est un sujet qui a toujours été d’actualité dans un monde qui bouge en permanence. Alors pas besoin de vous faire un dessin avec le monde actuel, le changement c’est puissance 2 minimum.

Comment le management en entreprise peut-il s’adapter à ses changements continus et accélérés ?

En commençant peut-être à comprendre les 5 éléments indispensables à prévoir dans toute action de changement.

Et nous allons voir également les conséquences si un de ces éléments vient à faire défaut.

 

Les illustrations d’aujourd’hui sont extraits des livres de Jérôme CURNIER qui a fait un travail très important de recherche et de synthèse sur le coaching.

Ce sont des ouvrages de références sur le métier du coaching.

 

La courbe du changement

 

Avant d’aborder les 5 éléments pour tout action de changement, je veux vous partager la courbe du changement établi par Johan Cullberg.

J’ai été surpris de constater que les réactions face aux changements ont pu être modélisé. Ils sont d’ailleurs assez prévisibles si l’on raisonne en grandes tendances.

 

Conduite du changement

La courbe de tout changement selon Johan Cullberg

 

La première phase est la prise de conscience que quelque chose change avec un choc plus ou moins intense selon la nature du changement.

Cette phase est accompagnée d’une grande résistance qui se manifeste par la mise en place de système de défense, du déni et/ou de la fuite.

Nous pouvons constater que c’est un instinct naturel en relation avec le besoin de sécurité. Le changement étant une prise de risque inacceptable de prime abord.

 

Pendant cette phase ?

Il n’est pas rare d’avoir des comportements de type procès d’intention vis-à-vis de la hiérarchie, des grèves, des attitudes de blocages, etc.

 

Ensuite la courbe descend pour entrer dans la phase d’acceptation. Les personnes commencent à baisser la garde et commencent à s’ouvrir à un autre champ des possibles.

 

C’est uniquement à ce moment qu’il est possible de rechercher des compromis, de négocier les conditions d’évolution, etc. Jusqu’à aboutir sur l’émergence de nouvelles idées, de nouveaux repères avec l’acquisition de nouveaux savoir-faire.

 

Observez l’actualité sanitaire et le comportement des gens. Vous êtes maintenant capable de repérer dans quelle phase nous nous situons…

 

Mon expérience ?

Dans un souci de rapidité, j’ai commis à plusieurs reprises l’erreur d’aborder la mise en œuvre de nouvelles pratiques trop tôt, en pleine phase de résistance…

 

Que faire pour améliorer et fluidifier ce processus naturel ?

C’est ce que nous allons aborder maintenant avec les fameux 5 ingrédients essentiels à tout bonne gestion du changement.

 

Les 5 éléments essentiels pour accompagner le changement

 

Sans plus attendre, voici les 5 notions clés pour la gestion du changement :

  • La vision
  • Le savoir-faire
  • L’incitation et la motivation
  • Les moyens
  • Le plan d’actions

 

Pour comprendre le côté indispensable de chaque composant du changement ?

Il suffit d’observer ce qu’il se passe s’il manque un seul élément à chaque fois.

 

Vision manquante dans le changement

Sans vision ?

Le changement génère alors de la confusion.

En effet, il est indispensable que les collaborateurs de l’équipe puissent se projeter dans le futur afin d’en évaluer les bénéfices. C’est la première étape.

Le fameux « OK mais où allons-nous ? »

 

Savoir-faire manquant dans le changement

Si l’on retire le savoir-faire,

Autrement dit les compétences techniques associées au changement ?

On génère de l’incertitude et l’anxiété.

 

Incitation et motivation manquantes dans le changement

Cela génère des faux départs.

Pour éviter cela ?

Communiquer pour faire comprendre. Persévérer pour obtenir l’adhésion.

Il est nécessaire de produire des victoires à court terme (quick win) qui vont engendrer de la motivation.

 

Moyens manquants dans le changement

Le changement génère alors de la frustration.

Donnez aux collaborateurs et à votre organisation le pouvoir d’agir. Ayez les moyens de votre ambition. Embauchez s’il le faut.

 

Plan d’actions manquants dans le changement

Sans plan d’actions ?

On rame !

On navigue à vue. Le moindre obstable un peu important vient remettre en cause tout le changement entrepris.

Il faut alors prévoir le : qui, quoi, quand, comment, en passant notamment par la case définition des obejctifs

 

gestion du changement

Tableau de synthèse pour une bonne conduite du changement

 

Grace à cet outil ?

Si le sentiment général est la confusion, l’anxiété, les faux départs, la frustration ou « on rame !! » et bien vous savez exactement ce qui pèche dans votre dynamique de travail en relation avec votre conduite du changement.

 

Améliorez votre conduite du changement

 

Il est temps d’agir !

Au vu de la précédente illustration, dans un changement important que vous êtes en train de vivre dans votre équipe ou votre entreprise :

  1. Identifiez si le sentiment général est la confusion, l’anxiété, les faux départs, la frustration ou « on rame !! »
  2. Décidez d’une action corrective à mettre en place dans les 3 jours
  3. Passez à l’action

 

Gardez le cap !

 

La vidéo en lien avec cet article :

Téléchargez gratuitement le kit de survie du manager « Les 7 étapes de la gestion du temps efficace » (1 vidéo + 1 PDF)

Merci. Nous venons de vous envoyer un email de confirmation. Regardez bien votre dossier SPAM si vous n'avez rien reçu. A très vite !

Pin It on Pinterest

Share This