Vous venez de prendre la responsabilité d’une équipe dans votre entreprise. Une belle évolution de carrière. Félicitations !

Il est prévu que vous suiviez une formation à cette prise de poste. Mais en attendant, il va falloir faire avec votre (faible) expérience de management et votre bon sens.

Et on va voir que ce n’est parfois pas suffisant !

Car entre la théorie et la pratique opérationnelle du management d’une équipe composée de vrais êtres humains,  il y a un (énorme) fossé.

 

On ne devient pas manager en apprenant par cœur des tonnes de théories et concepts, même si cela peut aider. On devient manager par l’expérience. Par l’expérimentation sur le terrain.

Par les erreurs.

Par les réussites.

 

L’intention de cet article est de vous faire gagner énormément de temps.

En comprenant et en intégrant dès maintenant les erreurs classiques que j’ai pu faire au début de ma carrière de manager.

 

Vous êtes un manager expérimenté ?

Il se peut même que vous appreniez des choses.

En tout cas, ce sera une excellente occasion de questionner votre pratique managériale.

Erreur n°1 du manager : Avancer sans vision

 

Sitôt nommé, pas le temps de souffler. Vous vous attelez à la multitude de tâches qui commencent à arriver par palettes entières dans votre boîte mail :

  • Un recrutement à prévoir
  • Cette tension à gérer entre 2 ingénieurs
  • La revue de tous les indicateurs clés de performance
  • Les réunions à planifier avec tous vos stakeholders (les parties prenantes à qui vous rendez des comptes ou celles avec qui vous faites des affaires)
  • Ce dossier client sensible à boucler
  • Votre première réunion à planifier avec votre équipe
  • Les questions que vous posent vos collaborateurs
  • etc.

Bref, tout cela est stimulant. Même si vous vous dites que vous n’imaginiez pas qu’un manager avait tout cela dans sa botte. Et ce n’est que le début.

 

Et si justement on commençait par le début ?

Celui de donner une direction.

Une vision à l’équipe.

 

Quels objectifs à 1 an fixez-vous pour l’équipe ? Et dans 3 ans, puis 5 ans ?

Quelles stratégies allez-vous mettre en œuvre pour atteindre ces objectifs ?

Quelles valeurs vont guider vos actions ?

Quels rôles auront vos collaborateurs ?

Quelles premières actions allez-vous entreprendre ?

 

Voici quelques-unes des questions de réflexion qui vont vous aider à élaborer une vision pour votre équipe.

Cela peut d’ailleurs être un bon sujet pour une première réunion d’équipe.

 

Erreur n°2 du manager : Trop contrôler / ne pas déléguer

 

Avant d’être manager, vous étiez peut-être expert dans votre domaine professionnel. Vous étiez à l’aise. Vous étiez en capacité de répondre à n’importe quelle question ou presque. Vous maitrisiez votre sujet.

À présent manager  ?

Vous avez la désagréable sensation que de nombreuses choses vous échappent.

La solution pour parer à cette situation anxiogène ?

Contrôler au maximum les tâches opérationnelles de votre équipe, entraînant au passage une charge de travail supplémentaire pour vous.

Le soucis ?

Vous ne pouvez pas tout contrôler. Car vous ne pouvez pas rester derrière chaque collaborateur pour vérifier qu’il fait correctement son travail.

 

Le secret pour s’en sortir ?

Déléguer.

 

Cela ne se fait pas en un jour.

Mais cela commence déjà par avoir confiance dans votre équipe.

Et par changer vos propres perceptions :

  • Vous faites aussi des erreurs et c’est comme cela que vous apprenez le plus
  • Il n’y a pas une seule façon de réaliser une tâche et chaque collaborateur de votre équipe possède sa propre façon de travailler

 

Mais que l’on s’entende bien.

Déléguer ce n’est pas arrêter de tout contrôler.

Il est nécessaire de vérifier que les résultats soient au rendez-vous.

 

Erreur n°3 du manager : Ne pas oser recadrer

 

Au début vous souhaitez faire bonne impression et ne pas vous mettre à dos vos collaborateurs.

Sauf qu’il faut déjà en recadrer certains.

Cela fait partie de la fonction. Le recadrage est une compétence managériale essentielle.

Un manager qui ne sait pas recadrer est vu comme un manager faible par son équipe. Et donc facilement manipulable.

A contrario, un manager qui recadre trop durement est considéré comme tyrannique.

Il y a donc un juste équilibre à trouver pour devenir ce manager bienveillant mais sans complaisance.

 

Savoir poser le cadre tout en laissant un certain de degré de liberté.

Vous serez évalué par votre hiérarchie sur votre capacité à recadrer à bon escient. Et cela viendra avec l’expérience.

 

Prenez ainsi l’habitude de poser explicitement les règles dès le début de tout nouveau projet. Faites simplement part de ce qui est interdit de faire et de ce qui est permis. C’est une manière de vous affirmer et de rassurer votre équipe.

Par la suite, si un membre de l’équipe transgresse la règle, il sera alors bien plus facile de le recadrer car la règle existe et a été dite.

Gardez à l’esprit que vous ne pourrez jamais plaire à tout le monde.

Et d’ailleurs recadrer ne fait jamais plaisir, aussi bien pour le manager que pour le collaborateur recadré.

 

Erreur n°4 du manager : Se laisser déborder

 

Ce que voient peu les collaborateurs à propos de leur responsable hiérarchique ?

C’est que le poste de manager s’accompagne souvent d’une nette hausse de la charge de travail.

Vous avez à cœur d’honorer vos engagements managériaux. Vous avez besoin de prouver votre valeur et de montrer que l’on a eu raison de vous faire confiance.

 

Vous êtes alors sur le pont tout le temps.

Prêt à donner un avis sur un dossier, à trancher un litige avec un client, avec un fournisseur.

Le manager est souvent vu comme la personne qui a la solution à tous les problèmes (c’est souvent le point de vue de ses collaborateurs)

Et puis c’est gratifiant que l’on fasse appel à vous.

 

Vous êtes alors la tête dans le guidon dans vos nouvelles tâches. Et vous tirez la langue…

La sensation d’être débordé, voire d’être surmené peut vite arriver plus vite que prévu.

Avec à la clé, le risque de regretter votre précédent poste, où finalement c’était quand même bien plus tranquille !

 

Arriver à lever la tête de temps en temps ?

Cela veut dire mieux gérer les priorités en commençant d’abord par poser des limites :

  • Arrêtez de répondre à toutes les sollicitations. Répondez aux dossiers où vous apportez une réelle valeur ajoutée. Déléguez les autres à votre équipe.
  • Pour la gestion des emails qui arrivent en flux continu (200+/jour en moyenne pour un manager), 4 règles opérationnelles simples : désactivez la notification des nouveaux messages, consultez vos emails à des horaires précis, mettez en place des règles de tri automatique, si un mail nécessite moins de 2 minutes à être traité faites-le tout de suite.
  • Posez dans votre agenda des créneaux pour vous sur des tâches importantes à moyen et long terme : vision, stratégie, organisation de l’équipe, etc.

 

Nous avons d’ailleurs mis au point un kit de survie opérationnelle pour que chaque manager reprenne le contrôle de son temps.

 

Erreur n°5 du manager : Ne pas s’occuper de votre équipe

 

Bien entendu que vous savez qu’il faut travailler sur la cohésion d’équipe.

Mais le quotidien managérial vous rattrape.

Vous êtes concentré sur l’opérationnel à résoudre les problèmes qui arrivent en continu chaque jour.

Du coup vous faites le minimum syndical : la réunion d’équipe hebdomadaire ou mensuelle. Et basta !

 

Le problème ?

C’est que les personnes ont besoin de créer du lien entre elles et de sentir qu’elles appartiennent à votre équipe.

Cela crée de la confiance, ingrédient central de la cohésion d’équipe.

Négliger l’aspect cohésion d’équipe, par manque de temps ou de méthode, aura rapidement des conséquences négatives : manque de relations, démotivation, compétition malsaine, peu de communication, etc.

 

Sur le blog de la Révolution Des Leaders, nous avons justement déjà abordé le sujet :

 

 

Erreur n°6 du manager : Prendre trop de distance avec l’équipe

 

En tant que responsable de vos anciens collègues, vous mettez de la distance pour pouvoir asseoir votre autorité. Il se peut même parfois que vous leur rappeliez que c’est vous le chef maintenant.

Mauvaise stratégie.

Cela crée du ressentiment chez vos collaborateurs. Ils vous trouvent probablement arrogant.

Et vous passez finalement pour un manager avec peu d’autorité, puisque vous êtes obligé de rappeler que vous avez du galon pour vous faire respecter.

La vraie et juste autorité ne se décrète pas. Les leaders n’ont pas besoin de faire autorité. Leur leadership rayonne et ils sont naturellement suivis.

Vous pouvez aussi y arriver.

Une bonne piste ?

Restez humble en toute circonstance.

 

Erreur n°7 du manager : Surcommuniquer

 

On vous a dit qu’il était important qu’un manager communique bien.

Il se peut alors que vous surinvestissiez ce domaine.

En communiquant plus que nécessaire.

Exemple ?

Dès que vos collaborateurs font leur pause à la machine à café, vous les rejoignez.

Votre intention est de garder la proximité avec votre équipe et de nouer des relations informelles avec eux.

Vous en profitez pour communiquer des éléments sur des dossiers en cours ou des clients. Car vous vous dites que l’ambiance est bonne alors le message passera mieux.

 

De même, en réunion d’équipe, vous pourriez être tenté de donner un maximum d’informations à votre équipe.

Ainsi ils auront toutes les clés pour atteindre leurs objectifs.

 

En réalité ?

Votre poste de manager vous impose un devoir de réserve.

Votre parole a maintenant plus d’impact du fait de votre fonction. Votre hiérarchie vous donnera accès à des informations que votre équipe n’aura pas à savoir.

 

De plus, surcommuniquer apportera plus souvent de la confusion à vos collaborateurs.

 

Posez-vous cette question :

Quel niveau d’informations a réellement besoin mon équipe pour atteindre son objectif ?

 

À vous maintenant !

 

Que vous soyez jeune manager ou manager expérimenté, qu’allez-vous retenir de cet article ?

Je vous propose de prendre une erreur de cet article qu’il vous arrive de faire dans votre management et de mettre en œuvre une action corrective dès aujourd’hui.

Pour aller plus loin, et si vous envisagiez une formation solide en management ?

Téléchargez gratuitement le kit de survie du manager « Les 7 étapes de la gestion du temps efficace » (1 vidéo + 1 PDF)

Merci. Nous venons de vous envoyer un email de confirmation. Regardez bien votre dossier SPAM si vous n'avez rien reçu. A très vite !

Pin It on Pinterest

Share This